piaillée 54

Cette piaillée n° 54 nous donne l’occasion de parler d’une forme populaire de français local, la « langue de Guignol », que l’on confond souvent, sous le nom de « lyonnais », avec le francoprovençal dans sa variété lyonnaise (qui n’est pas de la ville de Lyon, mais du Pays lyonnais). D’où le quiproquo dont fait état le Glaude. La parenté entre le francoprovençal, disparu du langage urbain de Lyon à la fin du XVIIIe siècle, et la langue d’aujourd’hui dite « lyonnaise », réside essentiellement dans des mots, comme celui de « gone » (jeune garçon) que cite le Glaude.

 

La présente piaillée est aussi un hommage ému de l’auteur de ce texte à son ami Jean-Guy Mourguet, homme de théâtre et montreur de marionnettes, disparu en 2012, et effectivement admirateur des « roses crémières » du Glaude dans sa cour villageoise des Monts du Lyonnais.

 

Tous les usages linguistiques évitent de nommer la mort et recourent à des périphrases, parfois humoristiques. C’est ainsi que le Glaude emploie la locution « a nos a dét à la revuya », que tous comprendront. Par contre, « levâ la varna » reste énigmatique. Certes, on pense à « levâ le broches », littéralement « lever les pattes », pour lequel point n’est besoin d’explications. Mais si l’on sait que « la verna » désigne un arbre du bord de l’eau (verne ou aulne), cette locution attend des éclaircissements. Mystère !

 

 

 

 

 

La piâilla francoprovinçala

 

« Mme Louise, je bevien pot avoué in copain, quand o m’a demandâ quina linga que nos parlâvons. – ‘Lo francoprovinçal dou Liyonès’, que j’è fat, ou ‘lo liyonès’, si vos amâs mi. – Mé nos sons de Liyon, nos pârlons lo liyonès, et o ne simble pâ lo voutron !’ (i désiant certes tot cin in francès). Vos qu’étes savanta, poyis-vos me bailli d’explications ? – Te sâs, mon Glaudo, à Liyon, i parlâvont dimpu toujors lo francoprovinçal, et quand i n’ant perdu l’usajo, o i a in cuchon de mots qu’il ant gardâ, qu’o fat la linga de Guignol. – Ah oua, Guignol, lo copain de Gnafron ! I me fésiant d’abôrd rire, quand nos étians gonos ! – Eh bien nin vetia ion, de mot liyonès que vint dou francoprovinçal ! – O Mme Louise, à propous de gonos, o n’i a ion que nos a d’abôrd dét à la revuya ! – Te pârles dou Jean-Guy Mourguet, qu’a levâ la verna, lo darri descindant dou Laurent, qu’invintit Guignol in 1808. Te te sovins de quand al éte venu nos vère iqui et qu’a nos fésit de complimints su noutres ‘roses crémières’… – Ah oua ! a nos a bien fat rire. Et arrimé, quand j’avisarè de roses tremires, je songirè à tot ce qu’al a fat per los gonos de pertot et per Guignol et Gnafron… »

 

A la semana que vint !

 

Lo Glaudo

 

 

La causette francoprovençale

 

« Mme Louise, je prenais un verre avec un copain, lorsque on m’a demandé quelle langue nous parlions. – ‘Le francoprovençal du Lyonnais’, ai-je dit, ou ‘le lyonnais’, si vous préférez. – Mais nous sommes de Lyon, ont-ils répondu, nous parlons le lyonnais, et il ne ressemble pas au vôtre !’ (ils disaient cela en français, bien sûr). Vous qui êtes savante, pouvez-vous me donner des explications ? – Tu sais, mon Glaude, à Lyon, on parlait depuis toujours le francoprovençal, et quand on en a perdu l’usage, on a gardé une foule de mots, ce qui constitue la langue de Guignol. – Ah oui, Guignol, l’ami de Gnafron ! Ce qu’ils me faisaient rire, quand nous étions gones ! – Eh bien, en voilà un, de mot lyonnais qui vient du francoprovençal ! – O Mme Louise, à propos de gones, il y en a un qui vient de nous dire adieu ! – Tu parles de Jean-Guy Mourguet, qui vient de décéder, le dernier descendant de Laurent, qui inventa Guignol en 1808. Tu te rappelles qu’il était venu nous voir ici et qu’il nous complimenta sur nos ‘roses crémières’… – Mais oui ! il nous a bien fait rire. Et désormais, quand je regarderai des roses trémières, je penserai à tout ce qu’il a fait pour les ‘gones’ de partout et pour Guignol et Gnafron… »

 

 

A la semaine prochaine !

 

Le Glaude

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s