piaillée 51

Il est toujours amusant de constater l’aboutissement du voyage de tel ou tel mot à travers l’espace et le temps. Ainsi, de fil en aiguille, Mme Louise montre à son voisin la parenté étroite qui existe entre un terme francoprovençal local et un mot anglais mondialement connu et employé, passé entre autres en français : « budget ».

 

Le mot « bogi », employé en français régional sous la forme « boge », désigne un gros sac de jute contenant grains, pommes de terre etc., et que les écoliers du Forez utilisaient par plaisanterie au temps des cartables (dont notre Glaude, malgré sa jeunesse, imagine toujours qu’il est actuel !). Le français en a oublié l’usage depuis des siècles, mais le diminutif « bougette », petite bourse du temps jadis, a traversé la Manche avec les conséquences que décrit son érudite voisine.

 

A l’issue de la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant au XIe siècle, la langue française de l’époque a perduré, des siècles encore, dans l’usage de l’aristocratie et de la bourgeoisie anglaises. A titre d’exemple, la fameuse « Chanson de Roland » fut écrite au XIIe siècle en « anglonormand », forme de français parlée des deux côtés de la Manche. C’est ainsi que l’anglais d’aujourd’hui peut révéler aux curieux un grand nombre de mots issus du français médiéval et souvent oubliés de notre langue nationale actuelle, mais pas obligatoirement de nos langues locales. Aux lecteurs de jouer à ce jeu de piste, ouvert parle Glaude et sa voisine…

 

 

 

 

 

La piailla francoprovinçala

 

« Le vacances sont finiës ! » que me fésit la Louise cetu madin. « Ah bon ? Mais per vos, o ne fat pâ de changimint ! – Oh si ! Mos pitits-efants sont d’abord modâ, et te ne los intindrés plus corratâ de pertot. – Mais i ne sont pâs si tarabâtos… – T’ésse brâvo, mon Glaudo. – Dret qu’i sont in vacances, i pont codre coma qu’i volont, pasqu’i n’ant plus de bogi à portâ. – Mais o n’i a plus de boges, mon Glaudo ! I betont tot dins in sa à dous. – Oua, suramint, j’ous ayin oublii… – Te pârles de boges, mais sayâs-tu qu’in budget, o i é na pitita bogi ? »

 

Je sayin certes que ma visina, qu’é fran savanta, allâve m’ouz expliquâ. « O dét ‘bogi’ ou lieu de ‘cartâblo’ pe rire : ina bogi é in gran sa pe portâ de grans ou d’autres chouses. Dins lo timps, i disiant ‘bogetta’ (‘bougette’ in français), pe parlâ d’ina pitita bogi pe zi gardâ sos liârds, ina bôrsa, que ! Et los Anglès ant près celu mot, in prononçant ‘budget’. Et quand nos ans reprès iou ‘budget’, nos ans retrovâ noutra ‘bogetta’ ! – Grâci à nos, i sant comptâ ious sous ! – Quési-te don, i ne sont pâ si badabets. Mais arrimé, te surés qu’o i a in rappôrt intre ina bogi de truffes et lo budget de l’Etat… »

 

A la semana que vint !

 

Lo Glaudo

 

 

La causette francoprovençale

 

« Finies, les vacances ! », me dit la Louise ce matin. « Ah bon ? Mais pour vous, il n’y a pas de changement ! – Que si ! Mes petits-enfants viennent de partir, et tu ne les entendras plus trotter partout. – Mais ils ne sont pas si turbulents… – Tu es gentil, mon Glaude. – Dès qu’ils sont en vacances, ils peuvent courir comme ils veulent, car ils n’ont plus de boge (= cartable) à porter. – Mais il n’y a plus de boges, mon Glaude ! Ils mettent tout dans un sac à dos. – Oui, bien sûr, j’avais oublié… – Tu parles de boges, mais savais-tu qu’un budget, c’est une petite boge ? »

 

Je savais bien sûr que ma voisine, qui est très savante, allait me l’expliquer. « On dit ‘boge’ au lieu de ‘cartable’ pour plaisanter : une boge est un grand sac pour porter du grain ou d’autres choses. Jadis, ou disait ‘bogetta (‘bougette’ en français) pour parler d’une petite boge où garder son argent, une bourse, quoi ! Et les Anglais ont pris le mot ‘bougette’, en prononçant ‘budget’. Et quand nous avons repris leur ‘budget’, nous avons retrouvé notre ‘bougette’ ! – Grâce à nous, ils savent compter leurs sous ! – Tais-toi donc, ils ne sont pas si niais. Mais tu sauras dorénavant qu’il y a un rapport entre une boge de pommes de terre et le budget de l’Etat… »

 

A la semaine prochaine !

 

Le Glaude

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s