piaillée 28

Cette 28e piaillée nous présente deux personnes qui sont peut-être les plus marquantes du francoprovençal. D’un côté, Pierre Gardette, un grand linguiste, qui a apporté aux études de notre langue une méthodologie qui a marqué la recherche linguistique mondiale. Ensuite, Marguerite d’Oingt, une moniale qui a vécu plus de sept siècles avant Pierre Gardette, dont les écrits sont les premiers véritables textes de notre langue, au contenu mystique à la fois concret et poétique, comme il est rare d’en lire, même en son temps.

 

28 Piailla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s