piaillée 24

Cette 24e piaillée illustre un phénomène culturel peut-être universel. En toutes régions, il existe un village objet des railleries des environs, ce qui donne lieu à une série de petits contes moqueurs à l’endroit de ses habitants. Ici, c’est le village de Meys. Ces contes ont souvent trait à la vie locale, donc, comme ici, à la politique municipale.

24 Piailla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s