Chars russes, Hitler et C.D.U.

Chars russes, Hitler et C.D.U.

Der Ivan.
Dans l’été 1960, avec un copain, je travaille au mess des sous-officiers de ce que l’on appelle familièrement à Kreuznach New-Mexico, une cité construite pour loger les Américains de l’OTAN. Nous préparons les hamburgers, les frites au ketchup (choses que nos compatriotes découvriront plus tard) pour les militaires et leurs familles. Bref, un après-midi, nous aidons un camionneur à décharger ses palettes de cannettes de bière. Il nous offre à chacun, pour la pause, une cannette qu’il nous décapsule et une cigarette, et nous raconte sa guerre. C’est son histoire à lui. Il est en face d’un char russe et cherche à mettre le Ruskoff (der Ivan) hors de combat. Le duel est haletant, surtout relaté dans son dialecte que nous suivons avec effort et attention. En fin de compte, il s’est tiré d’affaire – et nous, les deux jeunes Français, nous comprenons que c’est la millième fois que ce récit s’enjolive -, et nous nous permettons quand même de dire qu’à notre point de vue, der Ivan est notre allié et défend la bonne cause face aux Allemands. Reconnais-le, rigolo ! lui disons-nous avec une rude franchise. Bon, il le prend avec bonne humeur, il l’accepte, et nous décapsule une nouvelle cannette, pour nous calmer, sans bien comprendre notre réaction.

 

Un commentaire sur “Chars russes, Hitler et C.D.U.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s