Distribution des prix

Le Versailles des humbles
Les T** habitent grande rue de Saint-Clair, dans un quartier excentrique, au bord du Rhône, que tout le monde pense appartenir à Lyon, alors que cette longue rue s’étirant entre balme et fleuve dépend de Caluire. C’est la vieille route conduisant de la porte nord de Lyon vers Bourg, Lons, Besançon et l’Allemagne, ouverte sur cette section dans les années 1760. Le père est contrôleur des poids et balances à la SNCF. A mi-parcours de cette grande rue, une montée raide, partant à angle droit, la montée du Petit-Versailles, escalade la pente jusque sur le plateau où se trouve le vieux fort de Montessuy, de la ceinture des forts de 1830 qui défendent Lyon. A mi-pente sur la gauche, l’école privée du Petit-Versailles, où nous assistons à la distribution des prix de fin d’année des enfants de nos amis T**, qui nous ont invités chez eux pour l’occasion. Ils sont très fiers, et tous sont heureux, eux et nous. C’est là, dans cette humble école privée aussi vieille que ce quartier artisanal de maisons de pisé ou de mâchefer, que j’entends le terme de palmarès, qui, consonnant avec palmier, me semble bien étrange dans cet environnement pauvre et froid, mais plein d’une belle sociabilité.

 

Distribution des prix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s